• Prologue

    Le pacte de sang

                    Je ne pensais pas un jour rencontrer pareille jeune fille. La première fois que je l’ai vu, son calme m’a énervé au plus haut point mais sa résolution a su toucher mon cœur, moi le démon renard avide de sang.

    Je vais vous compter l’histoire de notre rencontre mais avant cela, il me semble important de vous présenter celle qui a réussi à faire de moi son familier.  Lana, de son petit nom, est une orpheline née dans un village d’assassin. Afin de gagner en efficacité, les ancêtres de Lana ont commencés à pactiser avec divers démons « domestiques » tels que des démon-chiens (Inu) ou des démons-chat (Neko). Dans de rares cas, les habitants pactisaient avec des créatures classés chez les herbivores comme les centaures ou même parfois les minotaures – et d’ailleurs, même s’ils sont herbivores, je vous déconseille de les mettre en colère. La cérémonie avait normalement lui à l’âge de 8 ans et jusqu’à ce que les enfants atteignent cet âge, ils étaient entrainés au maniement de diverses armes ainsi qu’aux techniques de méditations et de renforcement mental. En général, tout ce passait plutôt bien.

                    Oui mais voilà, non contente d’être simplement orpheline (ce qui lui causait déjà un rejet énorme), Lana fut incapable de pactiser avec un démon le jour de ses 8 ans. En effet, l’appel de son démon protecteur ne produisit simplement aucune réaction. Les anciens en déduisirent que Lana n’avait pas réussi à être assez forte pour attirer l’attention d’un démon. Et repoussèrent la cérémonie à l’année suivante. Les années s’enchainèrent et Lana ne put jamais obtenir son démon. Au fil du temps, elle devint la risée du village et tous les autres adolescents se moquaient d’elle. Pourtant, Lana était loin d’être faible de mon point de vue : puisqu’elle n’avait pas d’esprit protecteur, elle s’était entrainée plus durement que n’importe qui au maniement des armes et elle excellait dans ce domaine. Mais les coutumes de son village étaient cruelles : pas de démon protecteur, pas de mission et donc aucun moyen de prouver sa valeur.  

                    Lana n’était pas du genre à se plaindre et elle préférait laisser courir les racontars. Elle était persuadée que si son démon-protecteur n’avait pas encore répondu à l’appel, c’est parce que les anciens refusaient de la faire appeler un démon plus puissant que ces bêtes Inu et Neko. Lana voyait loin, elle voulait un démon sauvage ! Un de ces démons qui refusent habituellement d’être domestiqué par un être humain et qu’il est difficile de contenir tant leurs mauvaises habitudes peut vous conduire à la mort. J’en sais quelque chose, j’étais moi-même un de ces démon sauvage.

                    Et c’est là que j’apparais. Je n’étais pas vraiment de très bonne humeur ce jour-là. En effet, on venait de m’attaquer avec une arme qui m’avait laissé une blessure très douloureuse et j’avais suivit la piste de cet être humain jusqu’à un village. Pour le faire souffrir, j’ai choisi la solution la plus simple : le feu. J’ai brulé l’intégralité du village en une seule bourrasque de flamme. La moitié des villageois succombèrent sur le coup, n’ayant pas le temps d’invoquer leur démon. Pour la moitié restante, ils tentèrent de m’arrêter mais comme je circulais très vite dans le village, cela finissait souvent en un contre un et leur démon ne faisait clairement pas le poids face à moi. A priori le chef du village avait dû quitter celui-ci pour un déplacement et c’était un sacré coup de bol pour moi. Personne ne put m’arrêter et le carnage fut total. Enfin…je le pensais, car au milieu des flammes, je vis s’avancer vers moi une jeune adolescente. Elle avait à peine 15 ans et me regardait avec un regard franc et droit. Elle ne semblait pas avoir peur, ce qui attisa ma curiosité. Je la regardais à mon tour quand elle pointa un doigt vers moi et hurla :

    « Toi, démon ! Sois mon familier ! »

    Je cru m’étrangler sur le coup tant la situation était risible. Moi ? Le familier d’une gamine ? Non mais de qui se moquait-elle ?! Je décidais de jouer un peu avec cette inconsciente.

    « - Oh ? Et pourquoi devrais-je servir une gamine comme toi dis-moi ? Tu es plus forte que moi ? Plus intelligente peut être ? Ou laisse-moi deviner… »

    Je m’approchai rapidement d’elle et lui murmurait à l’oreille : « Tu me donneras ton corps ? ». Puis je commençai à rire quand une sensation désagréable vint me picoter l’épaule droite. Elle venait de me tirer dessus à bout portant.

    « - Rien de tout cela. Tu vas juste devenir mon familier parce que j’en ai décidé ainsi. »

    Cette fois-ci, la rage s’empara de moi et je lui assénais un violent coup qui la projeta en arrière. La jeune fille tomba violemment au sol mais se releva tout aussi rapidement, même si cela n’était pas dans le meilleur état qui soit. Fâché, je lançai des boules de feu dans sa direction mais elle les esquiva en avançant vers moi plus rapidement que ce dont je l’aurais cru capable. Elle finit par arriver à mon niveau et je pensai qu’elle allait me donner un nouveau coup de pistolet mais au lieu de cela elle commença à me mordre l’épaule, à l’endroit même où elle avait tirée précédemment.

    « Qu’oses-tu donc faire, saleté d’humaine ! »

    Avec ma main gauche, je lui griffai le visage violemment de telle sorte à ce que celui-ci soit méchamment lacéré. Elle fut projetée sur le côté et roula sur plusieurs mètres. J’étais en colère et je fonçai sur elle pour lui asséner le coup de grâce. Alors que je levais le bras, elle me regarda droit dans les yeux et je m’aperçue que son œil droit était complètement lacéré et qu’elle ne pourrait plus jamais voir avec cet œil. Une telle douleur aurait dû la faire crier, pleurer, maudire son agresseur…et pourtant elle restait là, à me regarder dans les yeux, le visage déterminé. Ma main hésité et elle rétorqua :

    « Alors ? Tu ne me tues pas ? Je te l’ai dit, tu deviendras mon familier, j’en ai la conviction. Et si je dois perdre mon œil pour cela, ce n’est pas grave. Je peux même te donner un bras si tu le souhaites mais j’ai absolument besoin de ta force. Deviens mien Kitsune ! »

    Cette gamine était étrange…étrangement intéressante. Elle n’était clairement pas en position de force, elle était même plutôt dans une situation où elle frôlait la mort, mais elle continuait à me soutenir que je la servirais. Une telle stupidité était risible mais curieusement cela attisa mon intérêt et j’abaissai ma main.

    « Et pourquoi pas….de toute façon, avec de telles pulsions suicidaires, je serais vite débarrasser de toi.

    - Ne crois pas que je vais mourir aussi facilement. J’ai bien l’intention de t’exploiter le plus longtemps possible.

    - Hum…ne crois pas que je sois un homme si facile, gamine. Je te suivrais seulement le temps que je souhaiterais. Pas un seconde de plus, pas une seconde de moins. Tu as intérêt à ne pas m’ennuyer. »

    Pour valider ce pacte démoniaque, je léchais le sang qui dégoulinait sur le bord de son visage.

    « Ton nom de familier sera à présent Inyuu. Je m’appelle Lana et je serais ton maitre à partir de maintenant. »


  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 12:40

    Salut c'est POline ! J'ai un compte ekla depuis un petit moment déjà du coup je l'utilise pour commenter ♥

    J'aime beaucoup leur histoire, c'est super captivant et puis vachement détaillé *^* J'adore lire les histoires d'OCs c'est super intéressant ! :D (Et puis t'écris bien donc en plus :p)

    2
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 16:15

    Merci beaucoup POline ;) Je suis contente que l'histoire de Lana et Inyuu te plaise. J'avais pensé faire ce prologue sous forme de petit one-shot mais la motivation m'a légèrement manquée quand il a fallu sortir du story-board ^^

    En tout cas merci d'avoir commenté et hésites pas à laisser ton avis sur les prochains articles, ça me fera très plaisir <3

    3
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 20:59

    Oui j'imagine que ça doit demander du travail ! Mais je pense que ça rendrait super bien ! :D

    De rien ^^ Ouki ça marche ! <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :